Accueil

Bienvenue sur notre site.

OpenStreetMap (OSM), considéré comme le Wikipédia de la cartographie, est un projet international collaboratif web ayant pour vocation de créer une carte du monde entier en licence libre (Open Database Licence – ODbL), entièrement basée sur le travail volontaire de contributeurs originaires de différents pays. Depuis sa création en 2004, OSM encourage et met en avant la connaissance locale du terrain afin de mettre continuellement à jour ses données. Ces dites données sont utilisées par tous sous licence libre.

Des entreprises privées en font recours pour la conception d’applications ou de sites web ayant besoin de données géographiques. Des collectivités administratives locales en font usage pour faire des planifications quant au développement de leurs localités. Des organisations, des institutions ainsi que des ONGs nationales et internationales intervenant dans le secteur du développement utilisent les données dans leurs différents projets. Aussi, les acteurs humanitaires s’en servent lors de leurs interventions dans les zones sinistrées en cas de catastrophe naturelle, d’épidémies ou de crises humanitaires.

Pour illustrer ce qui est susmentionné, on peut se référer à la crise épidémique du virus Ebola de 2014 en Afrique de l’Ouest. En effet, plusieurs acteurs impliqués dans son éradication tels que Médecins Sans Frontière (MSF), la Croix rouge Américaine, Etc. ont fait usage des données d’OSM lors de la mise en œuvre de leurs actions de riposte sur le terrain. Cela fut possible grâce à la contribution à distance et sur le terrain. Des volontaires de plusieurs pays de par le monde ont contribué à la production de données de base à travers les sessions de mapathons organisées à cet effet et des contributeurs locaux ont permis de collecter sur le terrain les données attributaires détaillé invisible sur les l’imagerie.

De plus, obtenir des données est un grand défi en République de Guinée. Les organisations peinent à conserver et à partager leurs données issues des différentes études. Ainsi, une même activité de collecte est souvent réalisée par plusieurs organisations et cela à plusieurs reprises. Sauvegarder les données issues de ces nombreuses études sur une plateforme ouverte, sécurisée et faciles d’accès, pourrait permettre d’économiser en temps et en ressources. C’est bien l’opportunité qu’offre la plateforme OpenStreetMap.

Cependant, ce projet mondial n’est pas assez connu dans le pays. En effet, depuis quelques années, il existe quelques organisations locales avec pour vocation la promotion de la cartographie numérique libre OpenStreetMap (OSM). Malheureusement, celles-ci se heurtent à de nombreuses difficultés. La difficulté majeure à laquelle font face ces organisations, en plus de celle financière, est le fait que la plupart de leurs membres ont d’autres activités professionnelles n’ayant pas grand rapport avec OSM. Par conséquent, ils ne contribuent pas suffisamment à la production et à la mise à jour des données. De ce fait, la base de données OSM du pays reste assez pauvre.

En plus, le projet OSM est aussi un outil pédagogique pratique pour les étudiants des différentes disciplines en rapport avec la cartographie. Il permettrait pour ces étudiants de lier la théorie à la pratique. En effet, à travers OSM, ces étudiants peuvent apprendre à produire de la données ‘’géographique’’, à la conserver en l’exportant dans la base de données OSM et à l’utiliser pour la production des cartes selon leurs besoins.

Carte OpenStreetMap de la ville de Mamou (Guinée)

Articles récents

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer